Le temps de la grossesse et de la naissance :

                              un moment privilégié pour chanter…

 

·         Dans le ventre maternel, l’enfant est sensible aux sons et à la voix de ses parents : chanter, raconter, parler à son bébé, c’est tisser bien avant la naissance les premiers liens d’attachement

·         Chanter, c’est développer une meilleure conscience corporelle et respiratoire

·         Chanter pour une détente et une harmonie physique et psychique profitables à la maman, au papa et au bébé qui, massé de vibrations sonores, profite pleinement de ce bien-être

·         Chanter pour préparer la naissance : pendant le travail et l’accouchement, les sons graves transmettent une authentique force au corps, aident à soulager la douleur en stimulant la production d’endorphines et favorisent la dilatation

·         Chanter après la naissance car le bébé reconnaît avec plaisir les sons, les rythmes et les mélodies qu’il recevait in utero : il y trouve sécurité, éveil et ouverture au monde extérieur

·         Chanter pour orienter spontanément le travail corporel de rééducation sur les zones qui ont été particulièrement sollicitées pendant la grossesse et l’accouchement

 

Chanter pour l’enfant à naître et pour le bébé,

      c’est inscrire sa maternité dans la joie et la détente…